Printer Friendly, PDF & Email

Dites-nous un peu ...

NET-Metrix enregistre chaque année plus de 100’000 interviews et interroge la population suisse sur ses habitudes d’utilisation d’Internet. Dans cette nouvelle rubrique, la parole est donnée aux collaborateurs, membres de commissions ou partenaires pour avoir un œil en coulisses. Peter Treadwell répond aujourd’hui à nos questions sur son travail et sur le monde numérique. Il est Head of Systems and Support et travaille depuis plus de 10 ans chez NET-Metrix.

Quel poste occupes-tu chez NET-Metrix ? Quelles sont tes tâches principales ?
En qualité de Head of Systems and Support, je suis responsable de l’opération de notre plateforme et du fonctionnement irréprochable des mesures. Outre les thèmes de sécurité et de performance, il s’agit également du développement d'algorithmes: ces derniers nous aident à surveiller et à vérifier la plausibilité des trafics mesurés. J’effectue ces tâches en collaboration avec une équipe de techniciens et prestataires expérimentés, en Suisse et en Allemagne.
Je suis également en contact permanent avec nos clients. Je les assiste lors de la réalisation de nos mesures. Ou je les informe par exemple lorsque nous constatons des irrégularités lors de la mesure de leur offre. Comme je suis en contact avec des clients de toute la Suisse et à l’étranger, j’ai l’occasion d’utiliser mes connaissances des langues étrangères.
Je conseille également notre direction, les chefs de projet, groupes de travail ou commissions s’ils ont des questions.

Quel est le défi majeur à ce niveau ?
La dynamique du marché : Je suis un collaborateur de la première heure de la recherche Internet en Suisse. Ces dernières quinzaines d’années, j’ai vécu de près la transformation de l’utilisation. L’évolution des technologies nous obligent à trouver constamment de nouvelles solutions pour les mesures et nos projets. Nous garantissons ainsi que tous les participants se tiennent aux mêmes règles et que les chiffres collectés sont comparables. De plus, le nombre des différents appareils ayant accès aux offres Web mesurées a considérablement augmenté.
En raison de la complexité de l’infrastructure, dont nous avons besoin pour nos mesures et calculs, nous devons parfaitement planifier les changements de système. Les Downtimes inhérents doivent être soigneusement pris en compte. Nos scriptes de mesure sont utilisés par de nombreuses offres Web majeures en Suisse. Une interruption de nos systèmes aurait des conséquences importantes pour ces sites Web. Cela doit être évité à tout prix.

Quelles sont tes habitudes dans le monde numérique en-dehors de NET-Metrix ?
Internet joue également un rôle important dans ma vie privée. À part les produits alimentaires, j’achète presque tout en ligne, je lis les nouvelles quotidiennes et je continue ma formation en ligne. Comme j’ai vécu dans différentes parties du monde, mon cercle de connaissances est international. Les services comme WhatsApp, Facebook, Skype ou Instagram me permettent de garder le contact avec mes amis à l’étranger. En tant que père de trois filles, je m’amuse également avec leurs applications, comme Snapchat ou musica.ly. Mais en fin de semaine et pendant les vacances, je suis généralement offline. 

T’intéresses-tu aux nouveaux appareils tels que les Smart Watches ou les lunettes de réalité virtuelle ? Comment vois-tu cette évolution ?
Je suis cela avec beaucoup d’intérêt. Le développement d’appareils comme les Smartwatches, lunettes VR ou de technologies comme loT et l’intelligence artificielle, n’en est qu’à ses débuts. Leur évolution ces dix prochaines années sera extraordinaire et ils changeront considérablement notre manière de vivre et de travailler. Je pense par exemple à Industrie 4.0 ou aux véhicules autonomes. 
Fondamentalement, j’y vois beaucoup d’opportunités. Mais il existe aussi des risques, que nous ne devons pas négliger. Nous devons faire preuve de beaucoup de bon sens. Il faut s’assurer que ces technologies conduisent à une évolution positive de toute la société et de l’environnement.